Résumé:

15 avril 1912. Dans l'horreur du naufrage, deux femmes qui n'auraient jamais dû se rencontrer voient leurs destins liés à jamais. Sauvées in-extremis, May et son bébé trouvent chaleur et réconfort dans les bras de Celeste. Une amitié est née, qui se renforce au fil du temps. Mais alors que survivre a donné à Celeste courage et goût de la liberté, May semble n'avoir jamais surmonté le drame. Un lourd secret qu'elle porte depuis le soir du naufrage pèse sur sa conscience...

Mon avis:

C'est un livre agréable...sans grande originalité. L'histoire est attrayante sans être captivante, les personnages sont sympatiques sans être attachants. L'histoire court sur deux générations, ce qui permet de voir les héros évoluer, mais aussi de ressentir un sentiment d'inachevé sur certains protagonistes importants.

J'avais espéré un grand roman sur le Titanic, et en fait, du paquebot, il n'est guère question qu'en tout début de lecture. C'est plutot  l'ombre de la tragédie qui pèsera sur les femmes du roman, déterminant la tournure de leurs existances, leurs choix et leurs destinées.

Pourtant j'ai aimé la révolte des femmes, le début de leurs droits, l'action des suffragettes, le courage de nos deux héroïnes. Mais c'est le manque de passion qui m'a déçu, un petit truc qui fait défaut ,on ne saurait dire quoi vraiment, mais il en manque ....

Je dirais néanmoins que c'est un roman facile à lire, plaisant, et distrayant. A lire en vacances...