Résumé :

En août 1987, la femme de Vittorio, un psychiatre argentin, est retrouvée défenestrée. Accusé du meurtre, il est arrêté. Mais l’une de ses patientes, Eva Maria, bien qu’encore traumatisée par la disparition de sa fille durant la junte, décide de mener sa ^propre enquête. Elle découvre les enregistrements des séances de Vittorio avec ses patients et fouille son passé pour mieux comprendre. Elle espère ainsi retrouver le coupable et innocenter le psychiatre

 

Mon avis:

Je n'aime pas les romans policiers, mais bizarrement ce livre m'a plu.

Certes, il y a enquête, meurtre, accusé et tous les ingrédients du genre... mais j'ai été touchée par cette femme qui cherche tout en même temps, une raison de vivre, un meurtrier, une fille perdue, un corps qui lui échappe, un fils qui s'éloigne... Elle cherche tout avec une urgence et une volonté qui m'ont émue.

Je ne m'attendais pas à la fin, j'étais plutot partie dans les années sombres de l'Argentine, qui sont très présentes dans le roman, qui lui donnent du poid sans l'alourdir, qui rajoute au sentiment de mal-être des personnages. On sent les restes, les non-dits, les secrets et les rancoeurs, de cette partie affreuse de leur Histoire.

J'ai été surprise, intriguée, j'ai tourné les pages pour en savoir plus, j'ai cherché un coupable avec l'héroïne et j'ai aimé le style d'écriture, particulier mais agréable. Je ne suis pas devenue adepte mais j'ai apprécié!

C'est donc une belle découverte: d'auteur ET de genre !!