résumé:
 
Cécile Duffaut vient de passer le week-end chez ses parents à Troyes. Son mari et sa fille n'ont pas voulu l'accompagner. Trop ennuyeux ses vieux. Après deux jours de silence et d'incompréhension, elle est pourtant restée la nuit du dimanche ! Furieuse contre elle-même, elle attend donc, ce lundi matin, le train de 6h41 pour Paris.
À quelques mètres, Philippe Leduc fait les cent pas. Il attend le 6h41. Pour lui, une journée particulière commence. Il préviendra le boulot plus tard. Il se dit qu'il pourrait disparaître. Personne ne l'attend. Divorcé. Ses enfants indifférents. Ses amis perdus. Enfin, pas vraiment, puisqu'il fait ce voyage pour rendre visite à Matthieu, l'ami d enfance.
Pour une fois, le train est à l'heure. C'est l'assaut et le départ. Philippe Leduc erre dans les wagons et trouve enfin une place libre. Juste à côté de Cécile Duffaut. Aussitôt, ils se reconnaissent mais font comme si de rien n'était...
 
Mon avis:
Ennuyeux.... des regrets, des ratés, des amertumes, des frilosités de la vie. Les deux personnages font chacun le point sur leur vie, plus ou moins ratée, reviennent sur leur histoire commune, leur relation passée. Leur rencontre dans le train fait resssurgir une vieille aventure, des rencoeurs et on comprend combien elle a compté dans l'évolution de chacun ,combien elle a façonné l'adulte en devenir.
Le style est agréable, la lecture est assez plaisante mais rien ne se passe! On espère une fin romanesque, une course au ralenti sur le quai, ... et puis on ferme le livre, juste déçu.