41ARZYFCXWL__SY445_

Présentation de l'éditeur

Guido et Vincent sont cousins et amis d'enfance. A ces trentenaires de la bonne société new-yorkaise, nantis d'un métier qui leur plaît et d'amis souriants, il ne manque que la femme de leurs rêves pour que la vie soit merveilleuse.Ils la rencontrent au même moment, l'un en la personne de l'élégante Holly, raffinée et secrète ; l'autre, de Mitsy, descendante d'immigrés russes, la rebelle jamais rassurée. Et les ennuis commencent. Disons plutôt les inquiétudes de l'amour, maladresses et malentendus, effusions et alarmes, comme s'il fallait se faire un petit peu mal pour apprécier son bonheur, dans un monde favorisé que l'auteur de Frank et Billy, figure emblématique du Manhattan des années 1980, nous dépeint avec un humour tendre et complice.

Quatrième de couverture

"Le soir, Vincent fumait son cigare et lisait à un bout du canapé. Misty buvait lentement son café et lisait à l’autre bout. Cela ne ressemblait en rien aux aventures que Vincent avait connues. En fait, leur première nuit ensemble aurait pu paraître relativement peu romantique. Vincent ne souleva pas Misty de terre. Elle ne fondit pas dans ses bras en disant "prends-moi, je suis tout à toi". Ils ne se saoulèrent pas avant d'arracher les couvertures. Ils allèrent simplement au lit comme s'ils avaient passé leur vie à aller au lit ensemble. Ils enlevèrent leurs vêtements et les plièrent. Ils firent tous deux semblant de ne pas remarquer que les mains de l’autre tremblaient. Misty tira les couvertures comme elle le faisait d'habitude, sauf que ses genoux se dérobaient sous elle. Une fois couchés, ils ne se jetèrent pas l'un sur l'aune avec des cris incohérents. Ils ne fermèrent pas les yeux pour défaillir en d'innommables extases. Ils restèrent couchés un moment côté à côte avant de s'apercevoir qu'ils se tenaient la main."
 
Mon avis:
Une lecture sans grand intérêt. Certes les personnages sont sympathiques, le style est correct, , mais il ne se passe décidemment pas grand chose dans la vie de Guido et Vincent. A part tomber amoureux et vivre "une vie merveilleuse" avec chacun sa façon de l'appréhender, de la laisser venir ou de forcer les choses. Les personnages secondaires sont inutiles, le défilé des oncles, tantes, cousines, m'a laissé sans envie. Bref, une lecture insipide, courte et dénuée d'intérêt, même si elle n'est pas désagréable à lire j'insiste! C'est juste qu'on ne voit pas quel besoin, quelle passion, quelle envie nous pousse à tourner les pages. Dommage!