Les tribulations d'une caissière d'Anna Sam

Les tribulations d'une caissière

Présentation de l’éditeur :

Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

 

 

 

 

 

Mon avis:

Un petit livre sympa, que je traîne dans mon sac depuis 15 jours. Je le sors en attendant mon fils chez l'orthophoniste, ma grande chez le dentiste... Je le dégaine dans la salle d'attente de ma manucure,sous le casque chez le coiffeur, c'est bien pratique, c'est frais, pas méchant et bien pensé!

Ce n'est pas une merveille d'écriture, mais c'est simple, bien tourné, incisif mais pas dégradant. C'est une lecture décontractante, qui se lit par petits morceaux, comme on prend un chewing-gum en attendant une copine à la gare, pour tuer le temps .

Et puis ça aiguise le regard, ça fait sourire à la caissière, et puis ayant aussi traîné du côté caisse des supermarchés (bah oui, quand on est étudiant poil aux dents, faut bien payer sa semaine de vacances d'été au camping du Gai soleil à Vias! ) , on retrouve exactement les gens, les clients, les derniers à l'heure de fermeture, les honteuses avec leurs tampons à la main, les amoureux qui se lêchent la pomme sans lacher les provisions.... C'est une galerie rigolote, très réaliste et qui vous fera penser, la prochaine fois, à dire un mot sympa à la gentille dame qui bippe vos articles.